Jeu 02 août 2012

Nouvellement en ligne

Pas (encore) en vacances ou déjà rentré ? (Re)partez sans l’embarras de bagages en citytrip en compagnie d’auteurs internationaux qui vous servent de guide. Découvrez les portraits urbains tout neufs ou récemment traduits de Lublin, Bucarest, Chartres et Turnhout par les auteurs Andrzej Stasiuk, Witold Szablowski, Răzvan Rădulescu, Marcin Wroński et Walter van den Broeck. « Et donc je marchais et je regardais. Courettes en pente. Fenêtres sur la vie des autres. » (de: Lublin de  Andrzej Stasiuk)

 

Nouvellement en ligne :

razvan radulescuDans Moi, au centre, Răzvan Rădulescu erre dans Bucarest et décrit notamment une course en taxi tout à fait caractéristique pour cette ville : « la règle non écrite veut que la ceinture ne soit pas obligatoire pour les passagers et carrément interdite (!) au chauffeur, pour le cas où se présentent des situations dans lesquelles il aurait à se défendre contre les passagers assis derrière (!!). » ’
(en ligne en roumain et anglais)



Andrzej StasiukS’emmitouflant contre le vent glacial à Lublin, Andrzej Stasiuk se demande s’il lui est possible de considérer la ville indépendamment du passé. « Quelqu’un dira : il parle à nouveau des Juifs ! Mais c’est faux. Je parle de nous. De ceux qui sont restés. Du fait que nous avons rempli l’espace demeuré vide après leur disparition. »
(En ligne en polonais, anglais, néerlandais et français).



witold szablowksiWitold Szabłowski examine Toutes les portes de Lublin et déclare : « Pour moi, Lublin est un lieu où l'on peut être pleinement soi-même. On peut manger du cebularz. Le cebularz est la réponse de Lublin au culte de la jeunesse, de la minceur, des dents blanches, des fesses énergiques et du fil dentaire. »
(En ligne en polonais, français, néerlandais et anglais).



Marcin Wronski © Filip Modrzejewski (W.A.B. Publishing)Le citybook de Marcin Wroński est loin de transmettre un petit bonjour de vacances désinvolte. À travers ses Cartes postales de Chartres que la très vieille Sophie Fasolette garde dans une vieille boîte aux chocolats, elle révèle à la jeune infirmière Miriam un univers de juifs planqués, de censure et d’un grand secret dans la vie, dont la jeune femme ne pouvait se douter jusque-là.
(En ligne en polonais, français néerlandais et anglais).



maud vanhauwaert  © marianne hommersomMaud Vanhauwaert est allée visiter une exposition à Lublin, qui lui a inspiré une histoire sur la femme d’un artiste dans Stations à Lublin. « Certains l’appelaient la solitude qui l’envahissait. D’autres disaient la mélancolie et un soir, après plusieurs verres de vin, Tymon l’appela en présence de ses amis : une tentative sournoise de la mort. »
(En ligne en néerlandais).



walter van den broeck © koen broosWalter van den Broeck peut se targuer d’une longue histoire de globe-trotter et de Migrant à Turnhout, encore que ce soit une ‘pure coïncidence’ qu’il y habite déjà depuis 1967. Suivez-le du Turnhout Ekspres au chômeur de rue.
(En ligne en néerlandais).



arnon grunberg © Eva PelDécouvrez aussi la traduction polonaise Skarga du citybook Déposition d’Arnon Grunberg sur Lublin.

 


Dans les coulisses d’un livre audio

Bart Van Loo © Marianne HommersomAyant récemment enregistré son citybook Sluiertijd (version néerlandaise originale) sur Chartres, Bart Van Loo publie sur son blog ses expériences avec la ‘police de la prononciation’ dans le studio d’enregistrement.

Outre Bart Van Loo, les auteurs Pascal Verbeken (citybooks Charleroi) et Maud Vanhauwaert (citybooks Lublin) ont également enregistré eux-mêmes leur propre texte. Écoutez et téléchargez les podcasts des versions originales néerlandaises de Eurowash 2000. Un paquebot dans la ville et de Stations à Lublin. De son côté, Chika Unigwe (citybooks Turnhout) a enregistré personnellement les versions néerlandaise et anglaise de son texte Cœur obscur.

Des étudiants de la formation Théâtre/Arts de la parole du Conservatoire royal d’Anvers, Institut supérieur Artesis, ont assuré l’enregistrement des traductions néerlandaises des textes de Thomas Gunzig, La Réserve, Caroline Lamarche, Patrimoine immatériel. Un séjour au Pays noir, Davide Longo, Interview n° 6 et Goce Smilevski, La cathédrale et le cirque.
Les podcasts dans les autres langues sont attendus bientôt.

Close

réaction sur ce post

Domaines marquées par petite étoile sont obligées.

n'est pas montré