Ven 05 avril 2013

Nouveautés en ligne en mars ... à lire

Les projecteurs sont actuellement pointés sur Erevan et Venise. Pour Erevan, outre la narration énigmatique de Johan de Boose mise en ligne, on a également reçu le citybook de Arpi Voskanyan. Les histoires vénitiennes de Cees Nooteboom, Lydia Mischkulnig, Atte Jongstra, Luc Devoldere et Rebekka de Wit sont disponibles en plusieurs langues, de même que la traduction anglaise du citybook Semarang de Bouke Billiet, traduit par des étudiants de toute l’Angleterre au cours d’un projet de traduction bien particulier. « Lire, voyager ou porter d’une autre manière un regard autour de soi permet de découvrir beaucoup d’autres univers et c’est évidemment un enrichissement, mais c’est aussi à chaque fois une confrontation avec ses propres impossibilités. » (Bouke Billiet)

 

 

Nouvellement en ligne … à lire

 

johan de boose (c) auteurUn peu comme un James Joyce actuel, Johan de Boose nous emmène dans son citybook Laisse-moi porter ta peine en voyage à travers le langage et l’Arménie. Avec un minibus en guise d’Arche et quelques oiseaux bizarres à bord, on se rapproche du pays et de l’auteur comme jamais auparavant. En ligne en néerlandais et anglais.

 

Cees Nooteboom © Simone SassenDans son citybook Venise 2012Cees Nooteboom pose un regard aigu sur des tableaux, visite une ancienne église et surmonte sa peur du tangage pour se risquer enfin dans une gondole : ‘Dixième visite à Venise et la toute première fois dans une gondole ! » En ligne en néerlandais, anglais et italien. Un extrait du Venise 2012 paraît en avant-première dans Septentrion.

 

lydia mischkulnig © margit marnulArmée de tout son courage, Lydia Mischkulnigpart en quête d’histoires d’habitants. Bien que Venise abrite chaque année des millions de touristes, il en habite effectivement que très peu dans la ville même. Et leur nombre ne cesse de diminuer. Pourquoi quitter une ville ou le monde entier désire se rendre ? « Le progressisme ne tuerait pas le mythe de la Venise romantique, mais il libérerait ses habitants authentiques du kitsch. » Neugier venezianisch est en ligne en allemand et anglais

 

atte jongstraAtte Jongstra se laisse guider dans Venise par un nain débordant d’enthousiasme, le Docteur Gustav Joseph, qui rédige ou ouvrage de base sur les lieux de vacances pour malades de la poitrine. Mais se trouve-t-il bien au bon endroit ? Car La mort vient d'en bas… ‘Tableaux fulgurants sur les marchés et les places ! Venise d’Italie ! Ville d’exécution, de gondoliers avec leurs longues pagaies.’

 

bouke billietPour une narration vivante Bouke Billiet donne la parole à une Semarangaise d’origine chinoise. Professeur d’histoire, journaliste, guide pour touristes, chauffeur de taxi, elle est surtout une merveilleuse narratrice qui tisse un réseau tourbillonnant d’événements, de personnes, d’endroits et de bonnes choses. En ligne en néerlandais et anglais...

 

Close

réaction sur ce post

Domaines marquées par petite étoile sont obligées.

n'est pas montré