Lun 28 janvier 2013

L’italien pour débutants

Nous savons déjà que les citybooks constituent des lectures de vacances idéales et que les Radiolivres consolent merveilleusement de se trouver coincé dans le nième embouteillage… Mais à quel endroit bizarre, comique, charmant, romantique, spécial etc. avez-vous déjà écouté un livre audio de deBuren ?


L’italien pour débutants

Je ne voyage jamais sans mon lecteur mp3. Non que je veuille à tout prix éviter le contact avec mes compagnons de voyage dans les bus, trains ou avions que j’emprunte, mais bien pour me laisser emporter de temps à autre pendant quelques instants dans un univers qui m’est alors plus agréable. Par exemple dans celui des Impromptus de Schubert interprétés par Alfred Brendel. Ou dans la transposition musicale du naufrage du Titanic par Galvin Bryars.

Mais par-dessus tout, j’écoute Il Maestro d’Utrecht, un des citybooks sur Utrecht, lu par son auteur en personne, Davide Longo. En italien, une langue que je n’ai jamais apprise. Mais en écoutant très régulièrement cette merveilleuse histoire, je me suis familiarisé de plus en plus avec la mélodie, la prononciation, les mots et la syntaxe de l’italien.

Que ce soit pendant les navettes à Utrecht, dans un hôtel quelque part en Europe ou en vacances avec des amis à Bali, partout résonnent les premiers mots de cette merveilleuse histoire : « La prima parola che insegnava loro a scrivere era : cane. La seconda : pace. » Comme un « Ἄνδρα μοι ἔννεπε, Μοῦσα” (Andra moi ennepe, Mousa) contemporain. Peut-être qu’un jour je me mettrai au grec grâce à un autre citybook ?

(Bram, Amsterdam)

 

INVITE :

Vous aussi avez une histoire particulière, bizarre ou comique à propos des livres audio de deBuren ? Partagez-la avec nous !  Vous réalisez des merveilles en pâtisserie en écoutant Déposition d’Arnon Grunberg ? Vous n’avez jamais apprécié davantage un citybook qu’en l’écoutant en faisant de l’aviron ? Ou peut-être les Cent quarante kilos d’amour du citybook de Saskia de Coster parviennent-ils à calmer votre nervosité dans la salle d’attente du dentiste ? Racontez-nous !

  • Envoyez votre histoire (200 mots maximum) à marianne@deburen.eu et gagnez un beau CD citybooks avec des histoires de Bernard Dewulf et Ester Naomi Perquin.

 

Lire aussi:

 

Close

réaction sur ce post

Domaines marquées par petite étoile sont obligées.

n'est pas montré