Lun 26 mai 2014

Des photos de Hasselt & Genk, des podcasts de Stellenbosch et une histoire fantôme venant de Jakarta

Encore une fois beaucoup de nouveautés dans ces Actuelles sur www.citybooks.eu. Le jeune photographe anversois Athos Burez évoque Hasselt et Genk sous un angle féérique en 24 photos. Les citybooks sur Stellenbosch, notamment ceux de Marlene van Niekerk et d’Arjen Duinker, sont disponibles à l’écoute en anglais et en afrikaans. Et Veronica B. Vonny a concocté une histoire de fantôme avec un petit air historique sur Jakarta.

© Athos Burez
© Athos Burez

citybooks se poursuit activement dans diverses parties du monde. Pas loin d’ici se déroule le projet à Gand. L’auteur espagnol Angeles Caso y est accueilli en ce moment en résidence par notre partenaire STAM. Et – pour lever un coin du voile – le portrait urbain de Gand en 24 photos sera réalisé cette année par la photographe Sanne De Wilde.

En attendant, on peut déjà admirer les images baignant dans une ambiance féérique prises par Athos Burez à Hasselt et Genk. Une interview avec le photographe dans le quotidien Het Laatste Nieuws est disponible ici.

© Athos Burez
© Athos Burez

Cette édition particulière de citybooks, inspirée simultanément par deux villes voisines, se situe dans le cadre de l’union ‘Unie Hasselt-Genk’, dont le lancement officiel a lieu cette semaine. citybooks figure dans le beau programme d’activités avec l’exposition des photos d’Athos Burez à Hasselt et la diffusion des versions audio des citybooks dans le bateau qui fait la navette entre Genk et Hasselt.

Un petit avant-goût ? Atte Jongstra vous lit en personne son citybook Bokrijk : région du souffle (version originale néerlandaise). On y retrouve le Dr. Gustave Joseph, l’inoubliable guide de l’auteur dans son citybook La mort vient d’en bas sur Venise. La traduction française Bokrijk : région du souffle a été réalisée par les étudiants de l’Université de Mons.

Au cours de sa résidence à Hasselt-Genk, l’auteur polonais Małgorzata Rejmer a déjà écrit une série de messages sur son blog dont on peut lire ici la première partie : Vous n’avez-pas vu un cerf ? Elle nous donne très envie de lire son citybook et nous sommes curieux aussi de lire de quelle manière les deux villes ont inspiré l’auteur espagnol Use Lahoz, le poète slovène Aleš Šteger et l’écrivain Christophe Van Gerrewey.

Pour davantage d’histoires audio, rendez-vous à Stellenbosch ! Les citybooks de Marlene van Niekerk (photo), Rentia Bartlett-Möhl, Arjen Duinker et Saskia de Coster sont disponibles à la lecture et l’écoute en différentes langues. Van Niekerk nous parle de la culture alimentaire à Stellenbosch, où les supermarchés proposent des variétés de saucisses baptisées des noms les plus invraisemblables, prêtes pour le braï (terme afrikaans pour le BBQ). De son côté, Arjen Duinker nous régale d’une série de très beaux poèmes trompeusement simples, Perroquets et autres oiseaux.

Bientôt, les versions audio de citybooks sur Jakarta seront également en ligne en néerlandais, anglais, français et indonésien. Entre-temps, les versions originales des citybooks Des anges à Jakarta d’Annelies Verbeke ainsi que l’histoire de fantômes avec un zeste d’historicité de l’auteur indonésien Veronica B. Vonny, Une fin inexorable, sont en ligne. Les auteurs Ruth San A Jong, Akidah Gauzillah et Sihar Ramses Simatupang rédigent actuellement les derniers détails de leur citybook sur la capitale indonésienne.

Dulce Maria Cardoso © Bruno SimaoEt pour finir quelques nouvelles de Lisbonne. Le premier portrait urbain de cette ville portuaire est en ligne en portugais, français et anglais. Le rôle principal dans Tout n’est qu’histoires d’amour, le citybook de la Portugaise Dulce Maria Cardoso (photo) incombe à Jinja, un chien errant à oreilles pendantes. Et nous attendons bientôt en ligne les portraits de Lisbonne de Sus van Elzen, de José Maria Vieira Mendes et de Patricia Portela. Le citybook du Britannique Tim Etchells est attendu après l’été.

 

Foto Dulce Maria Cardoso © Bruno Simao

Close

réaction sur ce post

Domaines marquées par petite étoile sont obligées.

n'est pas montré