Ven 20 decembre 2013

Carnets du souterrain #26

L’équipe de deBuren reçoit régulièrement des étudiants stagiaires ou salariés en renfort. Ces quatre derniers mois, Augustin Grenné a travaillé dans la communication sur les citybooks. Dans ces Carnets du souterrain, il passe en revue cette période qui l’a vu participer à « l’envoi de mots dans le monde ».

augustin grenné © marianne hommersom

‘Les mots doivent partir dans le monde’, c’est un peu ce qui résume ma tâche de ces derniers mois. Les mots ne sont que des mots jusqu’à ce qu’ils passent par deBuren où ils deviennent des paroles de sagesse et de beauté. Un citybook est à chaque fois un envoi de belles paroles empreintes de sagesse que d’excellents écrivains enfilent pour en faire une nouvelle, un essai ou une série de poèmes qui nous plongent dans l’illusion d’un ailleurs. Et la plus belle illusion est encore l’ivresse des belles lettres qui nous emmènent quelque part.

Mais de procurer à chacun et chacune le plus beau voyage littéraire possible nécessite un soutien logistique d’une certaine ampleur. Ainsi ai-je participé à la mise à jour régulière et méticuleuse du site web et à réaliser des tableaux et fichiers en vue de projets de collaboration. Ce qui fait, par exemple, que les citybooks sont désormais disponibles à l’écoute sur le site www.iedereenleest.be. J’ai également contacté plusieurs personnes et organisations à propos des citybooks. J’ai donc essayé de diffuser encore plus largement les mots dans le monde afin qu’ils entraînent davantage de gens dans leur ivresse et vers des villes du monde entier.

J’ai également fait un sondage auprès des visiteurs du site web citybooks pour savoir ce qu’ils recherchent. Cette enquête était en fait le prix remporté par le site pour sa mention aux Belgian Usability Awards 2012. Parmi les très nombreuses réactions positives récoltées à cette occasion sur le projet et le site citybooks, je retiens ce qui est à mon avis la meilleure raison de fréquenter le site et qui est que ce projet montre bien comment une seule ville peut être vue de mille façons différentes par les yeux des différentes personnes qui l’abordent.

Ma période de stage chez deBuren prend fin mais je me réjouis beaucoup d’avoir pu contribuer modestement à cet inégalable projet citybooks et à l’équipe formidable qui tient le pari de faire lire ou écouter des paroles de sagesse et de beauté par le plus grand nombre.

(Augustin Grenné, étudiant en philosophie)


Close

réaction sur ce post

Domaines marquées par petite étoile sont obligées.

n'est pas montré