Mar 26 novembre 2013

Carnets du souterrain # 25

Le 25 novembre s’est tenue à Utrecht la conférence Cultuur in Beeld 2013. deBuren y a participé pour présenter aux visiteurs le projet citybooks dans le Cultspace : un rassemblement d’entrepreneurs culturels, d’experts, d’artistes, d’enseignants, de conseillers politiques et d’autres acteurs culturels. Notre collègue Marianne nous en dit plus sur cette journée pleine de rencontres intéressantes.

cultspace

Lorsque le Ministère de l’Enseignement, de la Culture et des Sciences néerlandais lança début 2013 un appel à candidatures pour la conférence annuelle Cultuur in Beeld, deBuren a réagi sur-le-champ avec enthousiasme en vue d’y présenter le projet citybooks. Sélectionnés parmi de très nombreux candidats, nous avons pu occuper un stand au Cultspace, une sorte de foire culturelle qui permet un échange d’idées très intense. Willem et moi-même nous sommes donc mis en route pour Utrecht, munis de dépliants, de livres, d’un portable et de beaucoup d’envie.

Dans la belle ambiance de la grande halle, nous avons pu évoquer tous les aspects du projet citybooks pour des auditeurs intéressés. Le portable leur a permis de découvrir sur place le site web. Nous avons évidemment voulu montrer toutes les belles choses réalisées jusqu’ici, mais nous voyons aussi de nombreuses possibilités pour développer davantage citybooks. Ainsi avons-nous établi au cours du Cultspace quelques premiers contacts en vue de présenter, à l’instar d’Utrecht, d’autres villes néerlandaises par le texte et l’image. Nous avons également discuté avec des collaborateurs d’organisations culturelles avec lesquelles nous pourrions organiser ensemble dans un avenir plus ou moins proche des soirées littéraires autour de citybooks, comme cela s’est fait précédemment à Eindhoven, Amersfoort, Amsterdam et Almere.

cultspace

Le thème de cette année était ‘La force de la culture’. Les citybooks ont aisément trouvé leur place tout à fait appropriée dans les thèmes secondaires débattus avec intensité : ‘La culture pour tous’ (puisque les citybooks sont très accessibles sous diverses formes et en plus, gratuitement, et se focalisent sur le plurilinguisme) ; ‘L’organisation entreprenante’ (puisque le projet est une collaboration entre des organismes très disparates, un échange de cultures, de personnes et d’idées) ; ‘La culture en tant que moteur social’ (puisque nous faisons découvrir sans obstacle par le biais de la littérature et de la poésie des villes, des auteurs et des photographes tout en reprenant le regard de ces artistes) et ‘L’expérimentation culturelle’ (puisque ce projet a été tant pour nous que pour les villes et les artistes participants une grande aventure d’exploration).

A la demande de l’organisation, les participants ont réalisé chacun une petite vidéo pour se présenter aux autres participants et aux visiteurs. Regardez ici la vidéo citybooks dans laquelle Willem présente le projet en une minute.

 

Outre le Cultspace, il y avait un programme très riche de présentations et d’ateliers. Willem et moi nous sommes relayés pour aller écouter des intervenants sur les développements dans le secteur culturel et grappiller des informations sur les nouveaux média et la culture numérique. Willem a assisté dans le public au débat entre la Ministre Jet Bussemaker et des jeunes gens du théâtre sur le développement de jeunes talents. deBuren est en effet constamment en quête de manières d’encourager de jeunes talents. Gens de théâtre, écrivains, photographes et vidéastes se voient invités à participer à citybooks mais aussi à d’autres projets deBuren, en collaboration ou non avec d’autres acteurs, par exemple BCC, Parijs, Bookers & Hookers, BOG, Goede raad, Opkraskuit, Schrijversgevang.

 

(Marianne Hommersom, communication & production citybooks)

 

 

Close

réaction sur ce post

Domaines marquées par petite étoile sont obligées.

n'est pas montré