Jeu 03 octobre 2013

Carnets du souterrain # 24

Notre collègue Willem Bongers-Dek a séjourné une semaine à Semarang au printemps dernier. Il y a rencontré les participants indonésiens à citybooks, assisté à une conférence de presse sur le projet et enregistré en coopération avec la coordinatrice sur place, Inge, les podcast en néerlandais et en bahasa indonesia. Le 25 octobre aura lieu la présentation festive de l’édition avec tous les citybooks sur Semarang. Willem nous en révèle davantage dans ces Carnets du souterrain.

 

Là-bas, dans ce petit bistro de Semarang

 

En compagnie de la très enthousiaste Widjajanti Dharmowijono (« Inge » pour les amis néerlandophones) de la Fondation Widya Mitra, j’ai visité en mai dernier le centre historique de Semarang, là où le photographe citybooks Dadang Pribadi se retrouve régulièrement avec une bande d’artistes dans le but de développer et perfectionner leur art de la photo et du dessin. Une belle assemblée d’esprits jeunes et libres dont la seule présence est susceptible de donner un nouvel élan à la Vieille Ville

Une agréable flânerie dans un petit parc, enrichie de regards furtifs sur les carnets de croquis, nous entraîna vers un très beau café, Noeri's, récemment ouvert où nous fûmes chaleureusement accueillis par des tenanciers d’une extrême gentillesse. Nous y dégustâmes ensemble un café. Quelle belle coïncidence que la présentation de citybooks Semarang se déroulera précisément là le 25 octobre 2013 ! Les poèmes et les histoires évoquent chacun à leur manière la grande richesse du patrimoine partagé de cette ville portuaire, tandis que les photos et les vidéos abordent le côté artistique de la Semarang actuelle.

De son côté, l’adaptation théâtrale du texte L’Enfant chéri de Candra Puspitarasi, qui obtint un franc succès au Festival Kota Lama, a une nouvelle fois prouvé que l’existence d’un texte ne se limite pas à sa forme imprimée sur papier.

Et voici encore un avis à tous nos amis indonésiens : n’oubliez pas de consulter régulièrement le site www.erastaal.or.id ! Le Erasmus Taalcentrum y donne un bel aperçu destiné à tous les utilisateurs qui préfèrent lire et écouter en indonésien.

J’espère de tout cœur que cette présentation ne sera pas la dernière occasion pour nos citybooks de réunir si bien le passé et le présent, les artistes et les habitants, Les Pays-Bas, la Flandre et l’Indonésie !

 

candra dewi dian puspitasariP.S. Envie de mieux connaître Candra ? Lisez le ‘bon conseil’ (en néerlandais) qu’elle nous a adressé à l’occasion de la réouverture de deBuren.

 

(Willem Bongers-Dek, coordinateur de citybooks)

 

Close

réaction sur ce post

Domaines marquées par petite étoile sont obligées.

n'est pas montré