Mar 06 novembre 2012

Carnets du souterrain # 16

Cet automne ne sera pas seulement la saison des feuilles mortes qui ‘se ramassent à la pelle’, mais aussi celle de citybooks. Notre collègue Willem Bongers-Dek a fait un saut à Venise au moment où Cees Nooteboom terminait sa résidence citybooks tandis que Lydia Mischkulnig venait d’y arriver. Willem nous en dit plus sur l’endroit particulier où ces auteurs ont été accueillis.


Carnets sous-marins

Le plus bel avantage personnel des citybooks est non seulement que le projet m’emmène en voyage partout en Europe sans que je quitte le confort de mon fauteuil, mais aussi qu’il me demande parfois de voyager réellement. J’ai ainsi pu voir Graz à l’automne 2011, Sheffield en avril de cette année-ci et je viens de me rendre à Venise en septembre dernier.

Le Fondazione Georgio Cini propose les résidences sur l’Isola di San Giorgio Maggiore : un bout de terrain avec une vieille église, plusieurs expositions et le Centro Internazionale di Studi Civiltà Ittaliana ‘Vittore Branca’. Ce centre abrite une bibliothèque magistrale avec plus de 300.000 livres où des dizaines de chercheurs se livrent à leur travail scientifique en ne se déplaçant qu’à pas feutrés et s’exprimant par chuchotements.

 

Cees Nooteboom © Simone SassenMon déplacement à Venise avait été programmé de façon à pouvoir rencontrer deux de nos auteurs. Avec Cees Nooteboom, on a échangé des propos sur la littérature internationale et la traduction littéraire. Il m’a également conseillé de lire un livre d’Adam Thirlwell et c’est un conseil que je partage volontiers avec vous tous !

 

De son côté, la philosophe autrichienne Lydia Mischkulnig avait presque refait ses valises lorsque je suis arrivé. Elle avait sillonné la ville pendant deux semaines et s’était adressée à toute personne susceptible de lui parler de Venise dans une des langues qu’elle maîtrise.

 

Ma dernière rencontre à Venise fut tout aussi fructueuse. Marta Zoppetti de la Fondazione m’avait suggéré de passer chez les éditeurs et libraires passionnés de linea d’acqua. Ce fut un choix plus que judicieux ! Luca Zentillini et Federico Acerboni se sont montrés d’emblée fort enthousiastes pour le projet citybooks et ont proposé d’en publier (des extraits) dans leur revue sur le patrimoine Gondola Days. À suivre !

 

(Willem Bongers-Dek, coordinateur citybooks)

Close

réaction sur ce post

Domaines marquées par petite étoile sont obligées.

n'est pas montré