Jeu 01 août 2013

À la piscine avec citybooks

Nous savons déjà que les citybooks constituent des lectures de vacances idéales et que les Radiolivres consolent merveilleusement de se trouver coincé dans le nième embouteillage… Mais à quel endroit bizarre, comique, charmant, romantique, spécial etc. avez-vous déjà écouté un livre audio de deBuren ? Notre collègue Miet adore les livres audio et la natation. Elle plonge donc toutes les semaines dans la piscine, équipée de son lecteur MP3 étanche, et y fait ses longueurs tout en écoutant des citybooks ou ses Radiolivres favoris !


À la piscine avec citybooks

« J’avais déjà tout essayé pour que mes trois quarts d’heure hebdomadaires à la piscine me semblent moins monotones. J’ai compté les longueurs en plusieurs langues, je me suis appliquée dans le style ‘mindfulness’ à faire consciemment mes mouvements et à surveiller ma respiration, j’ai songé aux repas à préparer les jours suivants, reconstitué la journée ou la nuit passée, regardé constamment ma montre… Rien n’y fit vraiment, ma séance de natation se déroulait avec lenteur et difficulté.

Jusqu’au jour où je vis nager quelqu’un avec un lecteur MP3 étanche. Cela me parut la solution idéale pour combiner l’exercice imposé avec le plaisir : écouter des citybooks tout en nageant ! J’ai donc enfin trouvé une solution structurelle pour écouter toutes ces histoires audio en prenant en même temps plaisir à nager.

Je viens seulement d’entamer mon projet. Comme il existe presque 80 citybooks et plus de 100 Radiolivres en néerlandais, j’ai encore de très nombreux joyeux kilomètres aquatiques en perspective ! J’ai déjà écouté Onno Kosters sur Utrecht, Witold Szabłowski sur Lublin, Ester Naomi Perquin sur Bucarest ou encore Ingrid Winterbach sur Grahamstown et Saskia de Coster sur Skopje.

miet en brink scholtzOutre les podcasts en néerlandais, j’écoute aussi régulièrement Die buitewyke, le citybook de Brink Scholtz sur Grahamstown. En décembre dernier, j’ai passé tout un mois avec elle en Afrique du Sud (photo) et une douce nostalgie me fait à chaque fois réécouter sa voix, comme une chanson avec la touche repeat.

En alternance avec ces livres audio en néerlandais ou en afrikaans de deBuren, j’écoute aussi volontiers les traductions en espagnol de certains Radiolivres, une manière très pratique de se familiariser avec la langue espagnole que je suis en train d’apprendre.

Et… pour un petit extra de motivation dans la piscine, il reste toujours Dory ...

(Miet Vanhassel, Brussel)

 

Lire aussi:

 

INVITE :

Vous aussi avez une histoire particulière, bizarre ou comique à propos des livres audio de deBuren ? Partagez-la avec nous !  Vous réalisez des merveilles en pâtisserie en écoutant Déposition d’Arnon Grunberg ? Vous n’avez jamais apprécié davantage un citybook qu’en l’écoutant en faisant de l’aviron ? Ou peut-être les Cent quarante kilos d’amour du citybook de Saskia de Coster parviennent-ils à calmer votre nervosité dans la salle d’attente du dentiste ? Racontez-nous !

  • Envoyez votre histoire (200 mots maximum) à marianne@deburen.eu et gagnez un beau CD citybooks avec des histoires de Bernard Dewulf et Ester Naomi Perquin.

 

Photos © Miet Vanhassel

 

Close

réaction sur ce post

Domaines marquées par petite étoile sont obligées.

n'est pas montré