Marlene van Niekerk

Stellenbosch

Marlene van Niekerk concernant Stellenbosch

Dents de dragon, tartufflets, fins gourmets et saucisses: un mixed-grill stellenboschien pour voix et piano droit avec deux intermezzos sur fond de susurrement historique

Oor draketande, soetjiespoepers, fynproewers en wors. ʼn Stellenbosse allegaartjie vir stem en regopklavier met twee intermezzo’s plus historiese bygeruis

Dents de dragon, tartufflets (1), fins gourmets et saucisses: un mixed-grill stellenboschien pour voix et piano...

Écoutez & Lisez

Marlene van Niekerk (Afrique du Sud, 1954) a fait des études de langue, de littérature et de philosophie à l’Université de Stellenbosch. Après une période d’assistance à la mise en scène dans les théâtres de Mainz et de Stutgart, suivie de cinq années d’études de philosophie et d’anthropologie culturelle à l’Université d’Amsterdam, Van Niekerk est retournée en Afrique du Sud. Elle a enseigné la philosophie ainsi que les littératures néerlandaise et africaine à l’Université d’Afrique du Sud et de Witwatersrand. Parmi ses écrits, citons e.a. quatre textes dramatiques (non édités), deux recueils de poèmes, Sprokkelster (Glaneuse) en 1976 et Groenstaar (Glaucome) en 1983, deux recueils de nouvelles, Die vrou wat haar verkyker vergeet het (La femme qui a oublié ses jumelles) en 1992 et Die Sneeuslaper (Le dormeur des neiges) en 2010 et trois romans, Triomf (Triomphe) en 1994, Agaat (Agate) en 2004 et Memorandum en 2006 en collaboration avec le peintre Adriaan van Zyl). Toutes ses publications ont été traduites en anglais et diverses autres langues européennes. Elle s’applique actuellement à finir un troisième recueil de poèmes, à paraître en 2013, et un quatrième roman dont le thème traite, comme les précédents, cette ‘maladie nerveuse’ connue sous le nom ‘Afrique du Sud’. Van Niekerk travaille en outre à l’Université de Stellenbosch et a enseigné ces dernières années pendant quelques brèves périodes aux universités d’Utrecht et de Leiden.

 

 

Marlene van Niekerk (Suid-Afrika, 1954) studeer tale, letterkunde en filosofie aan die Universiteit van Stellenbosch. Na ʼn periode as regisseur assistent in teaters in Mainz en Stuttgart, gevolg deur vyf jare studies in filosofie en kulturele antropologie aan die Universiteit van Amsterdam, keer sy terug na Suid-Afrika. Sy doseer filosofie en Nederlandse en Afrikaanse letterkunde by UNISA en WITS. Sy skryf onder andere vier (ongepubliseerde) teaterstukke, twee poësiebundels (Sprokkelster, 1976 en Groenstaar, 1983), twee bundels met kortverhale (Die vrou wat haar verkyker vergeet het, 1992 en Die Sneeuslaper, 2010) en drie romans (Triomf, 1994, Agaat, 2004 en Memorandum, 2006, in samewerking met die skilder Adriaan van Zyl). Al haar werk word na Engels en na verskillende Europese tale vertaal. Tans werk sy aan haar derde poësiebundel wat September 2013 sal verskyn en aan ʼn vierde roman wat soos die voriges oor die “senuweeaandoening” wat as “Suid-Afrika” bekend staan handel. Sy is huidiglik by die Universiteit van Stellenbosch werksaam en doseer ook die afgelope jare op gereelde basis vir tydelike periodes aan die Universiteit van Utrecht en Leiden in Nederland.