Chris Van Camp

Chartres

Chris Van Camp concernant Chartres

32, rue aux Juifs Un dialogue

32, Rue aux Juifs. Een tweespraak.

Avec 32, rue des Juifs, Chris Van Camp a écrit à Chartres un dialogue entre le vieux professeur Marcel et sa ...

Écoutez & Lisez

Chris Van Camp (Anvers, Belgique 1963) résume volontiers sa biographie ainsi : « elle a fait en écriture tout ce que l’on peut y faire impunément». C’est bien là son parcours, dans les grandes lignes. À dix-sept ans, elle quitte le nid familial et travaille comme conceptrice-rédactrice pendant ses études de communication à la Vrije Universiteit Brussel. Une bonne école de flexibilité, de virtuosité linguistique et de discipline - nous parlons ici du monde de la publicité et non de l’université. Le côté artisanal de l’écriture l’intrigue, encore aujourd’hui. Chaque fois qu’elle maîtrise peu ou prou l’une ou l’autre discipline, elle se lance un nouveau défi d’écriture. Elle dirige un magazine de voyage de facture très personnelle, elle est séduite par les nouveaux media et la web-télévision et pallie sur la toile le manque cruel qui existe à ses yeux dans les medias traditionnels en termes de discussions intéressantes, de littérature et de théâtre.

Il y a une dizaine d’années, elle se fit connaître comme chroniqueuse au journal De Morgen. Elle écrit sur tout sauf les sujets intimes, s’attaque aux tabous et met au pied du mur les responsables politiques de la culture. Ses éditoriaux seront rassemblés dans un livre, Wild Camperen, publié aux éditions Van Halewijck (2005). Après son départ du Morgen, elle travaille comme chroniqueuse pour d’autres medias, tels le programme culturel Ramblas sur Klara (chaîne publique flamande VRT), de nombreux blogs et magazines, et finalement pour le périodique d’opinion Knack. Ses plaidoyers brûlants concernent principalement la culture et la résistance contre la haine croissante de la culture. En janvier 2011 elle écrit « The state of the art », un discours pour le « Art’s Birthday » au Musée d’Art Moderne d’Anvers (M HKA).

Chez deBuren, Van Camp a écrit pour la série Radioboeken, précurseur des citybooks, le texte « Mensen zoals wij » (Des gens comme nous). La nouvelle peut aussi être écoutée en traduction française sur le site www.radiolivres.eu. Depuis la publication de cette nouvelle, Van Camp se consacre de plus en plus à l’écriture de fictions. Elle collabore à des scripts pour la télévision, écrit des monologues de théâtre et des anté/post-épisodes à des films ou séries télévisées sous forme de livres.

Chartres lui tient spécialement à cœur depuis qu’elle a fait des recherches pour une série télévisuelle sur les grands mystères européens. Que peut signifier dans notre vie quotidienne ces savoirs anciens et cachés ? Un labyrinthe peut-il nous indiquer le chemin vers nous-mêmes ? L’auteure est par conséquent particulièrement satisfaite de la commande de citybooks à propos de Chartres.

 

Interview avec Chris van Camp à Chartres:

© www.chartres.fr